Histographe, un nouveau réseau social pour vous connecter à l’Histoire et au passé

Ce réseau social, créé par un jeune ingénieur français de 23 ans, vous propose de vous connecter au passé en partageant notamment toutes sortes de documents historiques (capture d’écran – DR)

Marre des amis qui publient des statuts sans intérêts ou les photos de leurs dernières vacances à Palavas sur leurs profils Facebook ? N’éteignez pas encore votre ordinateur. Le site www.histographe.com peut vous sauver. Pierre-Olivier Fleckenstein, jeune diplômé des Arts et Métiers de 23 ans, va peut-être vous réconcilier avec les réseaux sociaux. Après une année de spécialisation en création d’entreprise, il a décidé d’unir ses deux passions – l’informatique et l’histoire – en un seul site. Assis à la terrasse d’un café qui borde la place d’Italie – à quelques pas de son école – il explique ce projet devenu réalité : "Je l’ai imaginé il y a cinq ans. Au départ, cela devait s’appeler Histobook mais les avocats de Mark Zuckerberg m’ont immédiatement écrit suite au dépôt de marque à l’INPI".

De quoi s’agit-il exactement ? Histographe est un réseau social de données dédié à l’histoire et au passé. Sur ce site, à mi-chemin entre Facebook, Pinterest et Twitter, les utilisateurs pourront publier, échanger et rechercher toutes sortes de documents : des photographies anciennes aux vieux parchemins, en passant par les actes de naissance ou bien encore des journaux d’autrefois. "En s’appropriant cette base de données inédite, les personnes inscrites pourront avancer dans leurs recherches généalogiques ou historiques. Certains, en voyant tels documents, pourront en proposer d’autres qui seront peut-être complémentaires", s’enthousiasme Pierre-Olivier.

En quelques images animées, la vidéo de présentation explique le fonctionnement du site à travers un exemple très concret. Et vous ? Avez-vous un petit trésor dans votre grenier ? 

Plus de 2000 documents déjà publiés

Comme souvent, l’idée est venue d’une expérience personnelle. Alors qu’il travaillait sur sa généalogie familiale, Pierre-Olivier s’est retrouvé bloqué au XVIIIe siècle. Impossible de mettre la main sur un document nécessaire à sa progression. Comme souvent, les papiers à cette époque ont peu survécu. "A tout hasard, j’ai enregistré une recherche automatique sur Ebay. J’y ai mis mon nom et la ville correspondants à mes recherches. Une semaine plus tard le site m’avertissait qu’un document était susceptible de m’intéresser. Effectivement, il s’avère que ce petit bout de papier a été écrit par un des mes ancêtres. Cela a débloqué mon arbre généalogique. C’est à ce moment là que j’ai eu l’idée de créer Histographe".

Lancé en avril dernier, le réseau social semble déjà avoir trouvé ses adeptes. Certains se sont même pris au jeu et ajoutent, chaque semaine, plusieurs documents. Au total, plus de 2000 ont été publiés sur le site en six semaines. Il y en a pour tous les goûts : des affiches de propagande de la France de Vichy, des livrets militaires, des almanachs, des photos de la Grande Guerre et du Débarquement, des portraits de révolutionnaires français et toute une collection de blasons familiaux. "Il y a de la grande et de la petite histoire. Un soldat qui raconte comment s’est déroulé le jour de l’Armistice m’intéresse autant que de connaître le nom des généraux qui l’ont signé", indique Pierre-Olivier.

L’histoire est parfois un peu poussiéreuse 

Le jeune ingénieur n’en est pas à son premier coup d’essai. Sur Facebook, il anime, depuis neuf mois, une page fan sur l’Histoire de France qui compte, aujourd’hui, plus de 20 000 abonnés. "L’histoire est parfois un peu poussiéreuse. Il est grand temps qu’elle investisse Internet. Je ne connais aucun grand site de référence en la matière", plaide le jeune homme. Tous les jours, à 19 heures, cette page propose un petit quizz autour d’une énigme historique. Des dizaines d’amateurs et de passionnés se prennent au jeu chaque soir. Pierre-Olivier y publie également certains contenus du site Histographe afin d’attirer un nouveau public sur son réseau social.

Pour l’instant, difficile de connaître les chiffres de fréquentation. Sans doute plusieurs milliers d’inscrits. "Je ne préfère rien dire pour l’instant car il y a des utilisateurs plus actifs que d’autres. Nous sommes en train de regarder les chiffres de plus près. Une chose est certaine, nous dépassons parfois les 2000 visiteurs uniques par jour", explique le fondateur d’Histographe. Sur Twitter, on compte, pour l’instant, un peu moins de 500 abonnés sur le profil. Mark Zuckerberg n’a qu’à bien se tenir. Affaire à suivre…

Tagué , , , ,

9 thoughts on “Histographe, un nouveau réseau social pour vous connecter à l’Histoire et au passé

  1. simone Jacquet dit :

    Excellente introduction à la découverte du site pour ceux qui l’ignorent encore!

  2. jean-philippe dit :

    je viens de découvrir sur facebook je vous remercie pour cette innovation

  3. Pierre dit :

    Bravo pour votre énergie et vos idées !!

    Bonne continuation.

    Pierre

  4. Julien Ter Schiphorst dit :

    J’utilise le site depuis son lancement et je suis plus qu’agréablement surpris. Il y a déjà énormément de documents. Plus que pour retracer mon arbre généalogique, c’est par curiosité pour l’histoire que j’utilise ce service. C’est vraiment dépaysant par rapport à tout ce qu’on a connu. On a accès à de vrais document d’époque.
    Le service premium apporte d’ailleurs un véritable plus.

    Je vous conseille vivement de faire l’expérience histographe !

  5. Gregbureau dit :

    Très bon site, bien documenté, ludique, pour les passionnés d’histoire et les autres!

  6. Morgane Fournié dit :

    Super idée! Le site est vraiment bien fait et les documents sont incroyables (la version Premium est particulièrement intéressante). Merci à ce jeune ingénieur de nous faire revivre l’histoire de façon aussi passionnante!

  7. Jujudelas dit :

    “L’histoire est parfois un peu poussiéreuse. Il est grand temps qu’elle investisse Internet. Je ne connais aucun grand site de référence en la matière”, plaide le jeune homme

    Réflexion d’une personne éloignée du milieu de l’histoire de par sa formation à l’évidence. Car les sites internet de référence en matière d’histoire ne manquent pourtant pas, pour peu qu’on se donne la peine de chercher juste un peu

  8. Olivier dit :

    Fan depuis le début, la nouvelle version est encore plus intuitive ! La diversité des documents est impressionnante et toujours en constante évolution, c’est très agréable.
    Au final, le service premium est un bon investissement sur le moyen terme.
    Je recommande fortement de venir réseauter sur Histographe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: