Alain Decaux et la radio (2/3) : « Nous voulions rendre l’histoire accessible à tous »

Extraits de l’émission « La Tribune de l’Histoire » du 10 mai 1953. Au programme notamment la démission du Président Deschanel en 1920 (INA)

Nous sommes au début des années 1950. Installé à son bureau, Alain Decaux écrit. Sur les conseils de son rédacteur en chef, il a décidé de consacrer sa carrière à sa plus grande passion, l’histoire (1/3 : « A 8 ans, mon premier livre était déjà consacré à l’histoire« ). Située à quelques centimètres de lui, la radio est allumée. A cette époque – bien plus qu’aujourd’hui – tout le monde s’informe et se divertit par ce biais. Peu de Français ont, en effet, la chance de posséder un téléviseur. On en recense moins de 4000 sur l’ensemble du territoire. La démocratisation du petit écran n’est qu’à ses balbutiements. Les programmes sont encore très peu développés et ne sont diffusés que quelques heures par jour. Soudain, un mot familier attire son attention. La chaîne diffuse une émission sur le thème de l’histoire.

« J’étais avec mon ami Jean-Claude Colin-Simard. Nous étions attristé d’entendre l’histoire traitée uniquement de façon universitaire. Chaque semaine, de grands professeurs venaient discuter sur les ondes des sujets de la manière la plus sérieuse qui soit », ironise l’académicien. Puis, comme au temps de ses performances audiovisuelles, il s’enflamme à nouveau : « Mais l’histoire, ce n’est pas ça ! C’est formidable l’histoire ! Nous voulions la rendre accessible à tous pour qu’elle ne soit pas seulement écouté par les universitaires ». C’est décidé. Alain Decaux et son acolyte partent à l’assaut d’une radio ronronnante. Ils oublient un détail. Ils n’ont pas encore 25 ans.

Et Decaux créa La Tribune de l’Histoire

Dans la société encore corsetée des années 50, difficile de confier un tel programme à deux jeunes hommes qui débutent à peine. Ils savent qu’ils ne s’imposeront pas. Alain Decaux décide alors de faire appel à André Castelot qu’il avait rencontré à l’occasion de son reportage sur Louis XVII. Plus âgé, l’homme a déjà gagné quelques galons dans le monde de l’édition et de l’histoire. Un gage de sérieux bienvenu pour présenter ce projet d’émission aux directeurs de l’époque. « Nous avons mis près de deux ans avant de faire accepter pleinement cette émission. Les programmateurs n’y croyaient pas », se souvient Alain Decaux.

Finalement, La Tribune de l’Histoire – c’est le nom qui a été choisi – débute le 18 octobre 1951. Un essai. En direct. Le lendemain, dans la presse, les critiques conseillent le programme. « Nous avons eu la chance d’être diffusés un jeudi c’est-à-dire pendant la journée des enfants à l’époque. Notre émission a plu et nous avons été confirmés à la rentrée suivante ». D’abord programmée sur les ondes de Paris-Inter puis – dès 1963 – de France-Inter l’émission durera jusqu’en 1997. Alain Decaux n’en revient pas lui-même : « Vous vous rendez-compte ? Il y a des émissions qui durent très longtemps mais les animateurs sont souvent renouvelés. Ici, nous sommes restés plus de 45 années avec la même équipe ».

Emission Micros et caméras du 20 avril 1968 consacrée à l’émission radiophonique « La Tribune de l’Histoire » (INA)

Chaque semaine, les thèmes les plus variés étaient abordés : de l’histoire du Tour de France aux problèmes de santé du Président Deschanel en passant même parfois par des sujets d’une actualité brûlante tels que la construction du Mur de Berlin. Même si elle a évolué tout au long de ces années, l’émission commençait souvent par une pièce jouée par des comédiens. Un débat était ensuite animé entre les animateurs et des spécialistes du sujet posé. « Nous avions pris une certaine habitude mais j’avais toujours beaucoup de plaisir à faire cette émission de radio ». 1997 sonne le glas de la Tribune de l’Histoire. Un problème de santé contraint Alain Decaux à abandonner l’animation de l’émission. Alité, l’académicien essaie de convaincre son ami André Castelot de continuer sans lui. La réponse fuse : « Nous avons commencé ensemble. Nous finirons ensemble ».

Advertisements
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :